onlus

Le père et le fondateur de Nomadelfia est le père Zeno.

 

30 AOUT 1900. Zeno Saltini naît à Fossoli de Carpi (province de Modena), dans une famille patriarcale.

1914 - LE REFUS DE L'ECOLE. A 14 ans et demi, Zeno refuse de continuer ses études affirmant qu'à l'école on enseigne des choses qui ne servent à rien dans la vie, et il va travailler dans les propriétés de la famille. Il vit au milieu des journaliers de la campagne, connaît leur misère et en partage les justes aspirations.

1920 - "JE CHANGE DE CIVILISATION". Soldat de garde dans la caserne du Troisième régiment de télégraphistes à Florence, il eut un jour une violente explication, lui catholique, avec un ami anarchiste, en présence des autres soldats. L'anarchiste soutient que le Christ et l'Eglise sont un obstacle au progrès humain.

Zeno soutient le contraire, en reconnaissant l'incohérence d'une grande partie des chrétiens.

Mais l'anarchiste est instruit et lui non. Au milieu des sifflets des autres soldats, Zeno se retire et décide: "Je lui répondrai avec ma vie. Je change de civilisation en commençant par moi même. Pour toute la vie, je ne veux plus être ni serviteur, ni patron".

Il décide d'étudier le droit et la théologie, tout en continuant à s'occuper à ses activités d'apostolat et au recueil des enfants abandonnés.

Il est diplômé en Droit à l'université catholique de Milan.

 

 

 

danilo il primo ragazzo preso come figlio da don zeno6.1.1931: PRETRE - LE PREMIER FILS. Il célèbre sa première messe en l'église de Carpi et il prend comme fils à l'autel, un jeune garçon de 17 ans tout juste sorti de prison: Danilo.

 

Irene la prima mamma di vocazione di Nomadelfia1941 - LA PREMIERE MAMAN.

A San Giacomo Roncole, près de Mirandola (Modena), le père Zeno accueille d'autres enfants abandonnés et fonde l'Oeuvre des petits apôtres. Il a juré sur l'Autel qu'il ne créerait jamais un collège.

La seconde guerre mondiale explose.

En 1941, une jeune étudiante, Irène, s'échappe de chez elle et se présente au père Zeno se déclarant disposée à servir de maman aux petits apôtres.

Le père Zeno, avec l'approbation de l'évêque, lui confie les plus petits et avec elle naît une nouvelle maternité virginale. D'autres jeunes femmes la suivent, elles sont les "mamans par vocation".

Quelques prêtres s'unissent au père Zeno et un clergé communautaire commence.

 

1943-1945. LA RESISTANCE. Avec l'armistice du 8 septembre 1943, les allemands occupent l'Italie. Le père Zeno, qui avait pris plusieurs fois position contre le fascisme, la guerre et les lois raciales, part pour le sud. Quelques fils le suivent pour fuir les déportations en Allemagne.

A San Giacomo, l'oeuvre est durement persécutée et l'on tente de la dissoudre. Plusieurs jeunes petits apôtres entrent dans les formations partisanes, alors que quelques prêtres amis des petits apôtres contribuent à l'organisation de la résistance et aident des centaines de juifs et des persécutés politiques à se réfugier en Suisse avec de faux papiers.

Sept petits apôtres ont perdu la vie pour la reconquête de la liberté.

 

 

Nomadelfi al lavoro per bonificare l'ex campo di concentramento di Fossoli1948 - NOMADELFIA NAIT. Après la fin de la guerre, en 1947, les petits apôtres occupent l'ancien camp de concentration de Fossoli, à coté de Carpi, pour construire leur nouvelle cité.

Ils abattent murailles et barbelés alors qu'aux cotés des familles de mamans par vocation, les premières familles d'époux se forment et demandent au père Zeno de pouvoir accueillir les enfants abandonnés, décidés à les aimer tout autant que ceux qui naîtront de leur mariage.

Le 14 février 1948, le texte de la constitution est approuvé et sera signé sur l'autel. L'Oeuvre des petits apôtres devient ainsi Nomadelfia, qui signifie en grec: "Où la fraternité est loi".

 

1950-LE MOUVEMENT DE FRATERNITE HUMAINE. En 1950, Nomadelfia propose au peuple un mouvement Don Zeno tiene un comizio al popolopolitique appelé "Mouvement de fraternité humaine" pour abolir toute forme d'exploitation et pour promouvoir une démocratie directe. Mais l'hostilité des forces politiques au gouvernement et de certains milieux ecclésiastiques bloque l'initiative.

Les Nomadelfes sont 1150 dont 800 enfants accueillis (bon nombre d'entre eux ayant besoin de soins particuliers) et 150 hôtes sans maison et sans travail. La situation économique devient toujours plus délicate.

En exploitant ce prétexte, on tente de dissoudre Nomadelfia.

 

1952 - LA DISSOLUTION. Le 5 février 1952, le Saint siège ordonne au père Zeno de quitter Nomadelfia. Le père Zeno obéit. Contraints d'abandonner Fossoli, les Nomadelfes se réfugient à Grosseto, sur un terrain de plusieurs centaines d'hectares à aménager, don de Maria Giovanna Albertoni Pirelli, où ils vivent pour la plupart sous des tentes.

Même loin de ses fils, le père Zeno cherche à subvenir à leurs besoins, et de plus en plus souvent, il doit prendre au tribunal la défense de quelques uns d'entre eux qui, arrachés aux familles de Nomadelfia, rechutent dans la délinquance.

 

1953 - LA LAICISATION PRO GRATIA. Il demande donc au Pape de pouvoir temporairement renoncer à l'exercice du sacerdoce pour retourner à la conduite de ses enfants. En 1953, Pi XII lui concède la laïcisation "pro gratia".

Il pose sa veste et retourne à ses fils. Après la dissolution, les Nomadelfes sont au nombre de 400 environ.

 

1962 - LA SECONDE PREMIERE MESSE. En 1954, le père Zeno crée les "groupes familiaux". En 1961, les Nomadelfes se donnent une nouvelle constitution comme association civile, et le père Zeno demande au Saint Siège de reprendre l'exercice du sacerdoce. Nomadelfia est érigée en paroisse et le père Zeno en est nommé prêtre.

Le 22 juin 1962, il célèbre sa "seconde première messe".

En 1965, le père Zeno propose aux Nomadelfes une nouvelle forme d'apostolat: les "Soirées de Nomadelfia", un spectacle de danse.

En 1968 commence la publication du mensuel "Nomadelfia est une proposition".

La même année, les Nomadelfes obtiennent l'autorisation du ministère de l'éducation d'éduquer leurs enfants sous leur propre responsabilité dans leur propre école interne.

I nomadelfi portano le loro danze a castel gandolfo alla presenza di Giovanni Paolo II

12 AOUT 1980. Les Nomadelfes présentent à Jean Paul II, dans le palais apostolique de Castelgandolfo, une "soirée". Toute la population de Nomadelfia est présente. Le Pape dit, entre autre: "Si nous sommes appelés à être des fils de Dieu et des frères entre nous, alors la règle qui s'appelle Nomadelfia est une annonce et une anticipation de ce monde futur où nous sommes tous appelés".

15.1.1981 - LA MORT DU PERE ZENO. Quelques mois plus tard, le père Zeno, victime d'un infarctus, adresse aux Nomadelfes les derniers mots avant son agonie: on les considère son testament.

Il meurt à Nomadelfia le 15 janvier 1981.

L' histoire
Nomadelfia aujourd'hui

 

Un peuple de volontaires catholiques qui veut construire une nouvelle civilisation fondée sur l'Évangile

 

 

Comme les premierès communautés chrétiennes

 

 

270 personnes - 50 familles

 

 

4 kilomètres carrés à côté de Grosseto en Toscane - Italie

 

 

Fondée par le père Zeno Saltini (1900-1981). En 1931, en devenant prêtre, il devint le père d'un jeune homme sorti de prison. Depuis ce jour, 5000 jeunes ont été accueillis par les familles de Nomadelfia

 

 

Tous les biens sont mis en commun. La propriété privée n'existe pas, l'argent ne circule pas

 

 

On travaille seulement à l'intérieur et on n'est pas payé

 

 

4 ou 5 familles ensembles forment un "groupe familial"

 

 

Les écoles sont internes et la scolarisation obligatoire pour les enfants y a été portée à 18 ans

 

 

Le Pape a Nomadelfia

Dimanche 21 Mai 1989, Jean Paul II visite Nomadelfia.

 

Il entre dans un groupe familial, baptise l'enfant le plus petit de notre église. Des danses extraites des "Soirées" lui sont présentées sous le chapiteau. A la fin, le Pape parle à environ 4000 personnes, regroupant Nomadelfes, ex-Nomadelfes et amis venus de toute l'Italie.

 

"Je suis venu voir où et comment vit la communauté"

"Vous êtes une paroisse qui s'inspire du modèle décrit dans les Actes des Apôtres"

"Une société qui prépare ses lois en s'inspirant des idéaux prêchés par le Christ"

"Je vous demande d'aimer l'Eglise, parce qu'elle aussi vous aime et apprécie votre expérience"

"Vous savez bien, parce que le père Zeno vous l'a enseigné avec sa vie, qu'à un monde hostile et loin de la foi, il faut répondre avec le témoignage de sa propre vie, avec le travail et le signe visible de l'amour fraternel. Nomadelfia peut et sait le faire, puisqu'elle est un peuple qui s'inspire, comme son nom l'indique, de la loi de la fraternité. Vive Nomadelfia!"

 

Des ACTES DES APOTRES

La communauté des croyants vivait unanime et en paix, et ceux qui possédaient quelque chose ne la considéraient pas comme propre, mais tout ce qu'ils avaient, ils le mettait ensemble.

 

 

Design Studio @ website.com

Stay informed and up-to-date with what we are doing!

® "DON ZENO" and "NOMADELFIA" are Registered Trademarks.

 

© 2014 by Fondazione Nomadelfia. All rights reserved.