Le 14 février 1948, après 10 jours de l'Assemblée constituante, les Nomadelfi ont signé la Constitution de Nomadelfia sur l'autel. Les mineurs ont également signé. Tous ensemble, ils sont devenus les fondateurs de la ville de Nomadelfia, un nom inventé pour l'occasion, avec le désir que la fraternité soit la loi de la vie. C'est ainsi que l'ancien camp de concentration de Fossoli, d'un lieu de mort, est devenu le lieu de la vie. Quelques jours plus tard, le 8 mars, plus de cent enfants et jeunes du siège de Rome sont accueillis à Nomadelfia.

La Constitution commence ainsi: Au nom du Christ Sauveur, les "Petits Apôtres" se rassemblent dans l’unum évangélique et établissent la ville de Nomadelfia.

Voici quelques mots que don Zeno a exprimés à cette occasion. 

Le monde nous regarde. Qui n'a jamais appelé Maman, viens ici et appelle-la; de là, on court à la recherche de celle qui est sans mère et qui crie parce que toute femme qui a un ventre, un sein, une âme de femme doit ressentir la maternité.

En donnant aux enfants la maternité et la paternité, nous donnons la fraternité au monde, "l'Unum", car personne ne sera exclu de cet amour. C’est une phrase donnée au monde et à son système social égoïste: nous sommes frères, nous vivons dans la justice des frères. C'est quelque chose qu'aucun esprit humain ne peut exprimer; mais il n'y a qu'une façon de dire et de prêcher cette loi: la mettre en œuvre à tout prix et à tout prix.