"À cette occasion, j'embauchais un garçon de dix-huit ans dès sa sortie de prison. Je faisais une révolution parce que j'allais au-delà du concept d'assistance. J'ai coulé avec cet acte de foi audacieux dans le cœur du peuple pour me faire père, frère, ami de ses enfants les plus ruinés.

Je le prends comme un fils: j'épouse l'Église et je lui donne donc un enfant de ces gênants. Un homme est né dans le monde: "ils ne sont pas nés du sang, ni de l'instinct, ni de la volonté de l'homme, mais sont nés de Dieu" (Jn 1, 13). Don Zeno

De cette étincelle de l'Esprit Nomadelfia naîtra et se développera. Il est important pour nous de revenir et de nous souvenir des origines de la vocation: c'est comme se rafraîchir aux sources pour renforcer l'esprit et repartir avec une vigueur nouvelle.

La foi l'accompagnera et le guidera dans les beaux moments et dans les moments sombres et douloureux.

Avec ces mots, don Zénon décrit la trajectoire de sa vie:

Une foi marque mon rythme.

Je n'ai pas d'autre moyen, je n'ai jamais eu

d'une autre manière, sinon la foi en Christ.

Il est mon seul modèle parfait

que j'ose suivre pour l'imiter

juste parce qu'il a dit

que je puisse le suivre.

Je n'ai jamais eu, sinon ce

rue et je n'ai jamais cherché les autres.

Ai-je péché? Oui.

Ai-je perdu? Oui.

Ai-je aimé Je le pense

Combien? Je ne sais pas

AMEN