Avec une réflexion de Don Zeno du 25 décembre 1959, nous souhaitons à tous un saint Noël

«Noël est une grande fête, une belle fête.

Mais il est certain que Jésus a été mal reçu par l'humanité, très mal. Sa mère n'a même pas trouvé de refuge pour donner naissance à son fils. Et donc cette histoire a continué au fil des siècles.

Si nous avions voulu chercher l'Enfant Jésus aujourd'hui, nous l'aurions certainement trouvé qui sait où, où nous ne l'imaginons pas. Nous l'aurions trouvé chez des enfants nés et tués à leur naissance; peut-être l'aurions-nous trouvé chez des enfants qui, dès leur naissance, ont été abandonnés par leurs parents; peut-être le trouverions-nous dans certains endroits où la misère, la faim, la souffrance rendent tout triste.

Si vous voulez voir Noël, vous ne devez pas aller dans notre Eglise ou dans les autres, tu dois aller, avec ton imagination, dans les grottes, dans les taudis, au milieu de ce sang qui coule innocemment: il y a des pleurs du Christ. Ensuite, allez à l'église, au temple pour offrir votre vie pour leur rédemption avec des mains ensanglantées par ce sang.

Nous allons à ce Noël et nous trouverons l'immense joie d'être qui nous devons être,

Priez l'enfant Jésus pour vous éclairer, priez la Madone qui a connu toute cette tristesse, ce froid, ce désert de savoir qu'elle est devenue la Mère de Dieu et la Rédemptrice et que les gens ne voulaient pas l'héberger, l'envoyant dans un stamberg sale, sale, malodorant et froid . Essayez de demander à la Madone de vous éclairer, cela vous fait ressentir un instant cette tristesse, cette amertume, juste un instant qui pleure….! Priez.

Ne nous méprenons pas: je veux dire ce Noël de cet enfant Jésus qui dira dans le Jugement dernier: "C'était moi en eux ... Et vous ne m'avez pas vu". En revanche, nous devons prier Dieu de nous le montrer et que nous pouvons le signaler aux autres.

Nous devons voir Noël dans les profondeurs de la souffrance humaine comme un point de départ pour une régénération du monde en nous-mêmes ".