"Dans une période très tragique, entre les deux guerres, l'Esprit a soufflé et a suscité des formes de vie communautaire qui vivent l'amour mutuel, comme l'ont fait les premières communautés des apôtres, et se donnent au monde. " Sur ces mots, Jésus Moran, prêtre et coprésident du Mouvement des Focolari, Maria Voce, Présidente, et certains des conseillers du Centre international du Mouvement des Focolari à Rocca di Papa nous ont accueillis. En vue du 10 mai, jour où Le pape François visitera à la fois Nomadelfia et la Mariapolis de Loppiano, un petit groupe de Nomadelfia voulait mieux connaître le Mouvement des Focolari. La petite délégation, composée de quelques adultes, lycéennes et enfants de maternelle, a écouté un témoignage de Friederika et Angel, des focolarini de vie commune et des membres du conseil général. Ils ont ensuite rencontré Maria Voce, présidente des Focolari: «Nous avons en commun redécouverte de l'évangile ce que Chiara et Don Zeno ont fait: l'Évangile ne cesse de nous éduquer, de nous étonner et de nous interpeller. "

L’histoire de Chiara Lubich et celle de Don Zeno parlent toutes deux du désir de répondre, bien que sous différentes formes, au besoin d'unité, un signe de l'amour de Dieu pour tous les hommes. Sur le tombeau de Chiara se trouve la phrase que Jésus adresse au Père: «qu'ils ne font qu'un»; dans la paroisse de Nomadelfia, sur l'autel, la même phrase latine est rapportée 'ut unum sint '.

Ici, précisément dans cette proximité de l'Esprit, nous attendons la visite du Pape François et nous voulons nous rappeler, comme l'a dit Chiara, "regarder toutes les fleurs du jardin de Dieu: chacune est merveilleuse".