On en parle depuis trois ans, car les contacts ont commencé fin 2016, mais maintenant il s'agit de passer aux faits.  Nomadelfia ira en Tanzanie.

En réponse à l'invitation des moines du monastère de Mvimwa, le Nomadelfi a décidé de créer un groupe familial dans la région de Rukwa, la plus pauvre de Tanzanie, l'un des États les plus pauvres du monde.

L'intention est de porter la proposition Nomadelfia parmi ces populations. La fraternisation des familles est une perspective qui, dans un monde traditionnellement favorable, peut représenter la proposition innovante capable d'identifier de nouvelles formes de développement social.

Nous n'irons pas pour être enseignants, ni pour proposer les logiques de la civilisation occidentale qui sont basées sur l'individualisme, sur la recherche du bien-être personnel, etc.

Nous n'allons pas apporter de bien-être économique, car nous ne sommes pas une entreprise ou une ONG.

Nous irons, sur la pointe des pieds, partager une vie, vivre en frères. Dans la lettre d'invitation, l'abbé Pambo nous a indiqué une devise latine, qui résume bien le sens de notre départ: Simul eamus, marchons ensemble.

Tout cela peut sembler déraisonnable, aussi parce que les difficultés qui nous sont soumises semblent insurmontables: langue, culture, mode de vie, etc. Mais on ne peut pas baser cela sur des calculs humains, sur le "ça me convient ou ça ne me convient pas" ...

Nous avons été appelés et nous essayons de répondre, faisant confiance au Seigneur et à la force choquante de l'Évangile.

Pour la petite et pauvre réalité de Nomadelfia, elle représente sans aucun doute un grand engagement de personnes, d'énergies. Comme toujours, nous faisons confiance à Providence, qui nous soutiendra sans aucun doute dans cette initiative.

Nous commencerons par acheter du terrain et nous construirons les maisons pour un groupe familial dans le style des maisons du village voisin et en même temps nous commencerons à apprendre quelques termes de la langue swahili et à nous faire connaître.  Et en cela, des enfants plus jeunes qui ont déjà appris le signe de la croix, les salutations, les noms des animaux et des parties du corps, nous précèdent.

Pour mener à bien ce projet, nous avons également besoin de votre aide.

Nous vous demandons de nous soutenir autant que vous le pouvez, surtout par la prière afin que la volonté de Dieu soit accomplie.